S’expatrier à Londres : les 7 tips pour faciliter ton installation

s'expatrier à Londres : Trafalgar Square

Ca y est, tu as pris LA grande décision. Celle de s’expatrier à Londres

Quelle soit longuement réfléchis ou impulsive, une fois passé l’excitation, cette décision amène beaucoup de questions.

Comment je fais pour recréer une vie administrative dans un nouveau pays dont parfois je ne maitrise pas vraiment la langue.

On peut vite se sentir submergé. Alors voici quelques tips tirés de mon expérience.

 

1.« Les français à Londres » : le groupe Facebook à rejoindre

s'expatrier à Londres : groupe Facebook des français à Londres

Quand tu deviens expatrié.e, une des premières choses que tu découvres c’est l’incroyable entraide qu’il peut exister entre expat. Le fait d’être seul, loin de sa famille et de ses amis, t’oblige à faire tomber tes barrières. Bien souvent, tu tisseras des liens bien pus vite et bien plus fort avec les autres expat. Car tout le monde est dans la même situation, et surtout tout le monde est passé par la même galère que toi au début.

Le groupe Facebook est un endroit qui regroupe tout ce petit monde et c’est hyper pratique pour shopper des infos et conseils !

 

Premier conseil : avant de poster une question, PLEAAASE, mets ta recherche dans la barre de recherche du groupe. Spécialement faite pour ça ! Il y a de forte chance que ta question ai déjà été posé avant, et donc tu trouveras ta réponse dans les anciens posts. Si ce n’est pas le cas, bien sûr, poste ta question 🙂

 

2. S’expatrier à Londres : obtiens un numéro de téléphone anglais

 

Même si ton forfait français fonctionne au Royaume-Uni grâce à la couverture européenne, c’est quand même mieux d’avoir un numéro de téléphone anglais. Déjà pour trouver du boulot, ça insistera plus les employeurs à t’appeler. Ensuite pour les formalités administratives avec les banques ou les services du gouvernement, c’est plus pratique aussi !

Après avoir chercher sur ce groupe justement, j’ai choisi l’opérateur Giffgaff. J’ai commandé ma carte sim depuis la France, je l’ai reçu en 4/5 jours en France.

Il propose un principe de Pay As You GO : ça signifie que tu recharges chaque mois ce que tu veux, ou alors tu payes chaque minutes/sms que tu envoies. Ca peut être top si tu veux juste avoir un numéro anglais auquel être joignable, sans avoir à payer un forfait.

 

Lors de ta commande, tu dois choisir ton goody bag qui sera actif avec ta carte sim à réception.
Côté tarif, c’est carrément hyper moins cher qu’en France !

GiffGaff opérateur mobile anglais

 

En suivant mon lien de parrainage, tu auras £5 de crédit offert.

 

3. S’expatrier à Londres : ouvre un compte bancaire

 

La banque en ligne Revolut

 

Si vous faites vos recherches sur Facebook ou divers blogs d’expat, vous entendrez vite parler de Revolut. Ca a été mon cas, il y a 2 ans et j’ai ouvert un compte chez eux.

 

Revolut, qu’est ce que c’est ?

s'expatrier à Londres : groupe Facebook des français à Londres

Revolut est une société britannique de la Fintech proposant des services financiers et bancaires. Fondée en 2014, Revolut propose via une application mobile de nombreux services bancaires spécialement adaptés pour des paiements en devises étrangères au taux de change interbancaire avec la carte associée ou virtuelle.

 

Voila la « description officielle ». Ce n’est donc pas une banque traditionnelle mais plutôt une start up qui a bien grandi, très bien grandi même !

 

Comment ça marche ?

 

Concrètement, c’est très très simple. Tu télécharges l’application, après avoir chargé dessus un justificatif d’identité, tu ouvres ton compte et tu reçois ta CB en quelques jours. Il s’agit d’une Mastercard. Le compte standard est gratuit.

Ton compte principal sera en €, puis tu peux ajouter des comptes dans un grands nombres de devises, notamment la £, qui nous intéresse ici.

Ensuite tu recharges ton compte € par virement ou avec Apple Pay, et tu changes tes € en £, sans frais, au taux de change de l’instant (ou inversement).

 

C’est donc hyper pratique et surtout sans frais. Ca te donne un RIB anglais sans prise de tête, pas besoin de justificatif de domicile UK.

 

Revolut, mon avis

 

Au cours de mon premier mois ici, un jour j’ai payé ave ma carte Revolut pour un café et le vendeur, français m’a interpellé, me damant si j’étais contente de cette carte. Après avoir discuté un peu avec lui, il m’explique que ce n’est pas une « vraie banque » et qu’on ne sait jamais ce qu’il peut se passer… Il me conseille d’ouvrir un compte rapidement dans une banque traditionnelle anglaise et de garder Revolut pour les transferts €/£.
J’ai ouvert un compte chez HSBC, et aujourd’hui j’en suis très contente.

En effet, il y a environ 3 mois, sans aucune raison, mon compte Revolut a été bloqué. Un matin, je me connecte à l’appli et à j’ai juste accès à un chat avec un message disant que mon compte est en cours de vérification, que cela prendra un peu de temps. Rien de pus, mes messages sont restés sans réponse, ma CB est inutilisable, les virements que je reçois sur ce compte sont rejetés.

Après quelques clics sur Google, je comprend que je suis loin d’être un cas isolé. Mon compte est en faite analysé pour suspicion de blanchiment d’argent. Ce qui n’a pas vraiment de sens car j’ai moins de 100€ sur ce compte que je n’utilise que pour des transferts de temps en temps.

Bref, à ce jour, mon compte est toujours bloqué.

Mon avis est donc que c’est très utile quand tu arrives, mais cependant il ne faut pas que ça soit ton compte principal.

 

Quelle banque choisir alors ?

 

Mon expérience avec HSBC

S'expatrier à Londres : choisir sa banque - HSBC

Un mois après être arrivée, j’avais un job. C’est une de mes collègues qui m’a conseillé HSBC. Une banque traditionnelle donc, qui est internationale également.

 

Je me suis donc rendue dans une agence avec une lettre de mon employeur qui a valu de justificatif de domicile. J’ai pu ouvrir un compte bancaire « simple ». C’est à dire avec une carte de débit, sans autorisation de découvert, mais aussi sans frais.

Quelques semaines plus tard j’ai également ouvert une compte épargne, basique, qui rapporte pas beaucoup mais qui me permet quand même d’épargner un peu chaque mois.

 

Je suis plutôt satisfaite des services de HSBC. Je reçois mon salaire et fais des dépenses courantes avec ma carte, donc pas de gros besoins.

 

L’inconvénient de ce choisir une banque traditionnelle, c’est qu’ils vous demanderons au minimum un justificatif de domicile, qui parfois peut être compliqué à fournir quand on loue juste une chambre. Le contrat de location ne convient souvent pas à ces banques traditionnelle.

 

L’avantage c’est que vous serez surement plus tranquille d’esprit, et qu’au moindre problème, vous aurez un conseiller en face de vous rapidement. Ca vous permet aussi de commencer à construire un credit score.

Le Credit Score sert à mesurer votre solvabilité. Si vous venez d’emménager au Royaume-Uni, votre Credit Score sera neutre : vous ne pourrez pas bénéficier d’un forfait avec mobile qui vous engage sur plusieurs mois par exemple, tout comme on ne vous donnera pas de carte de crédit.

Donc si vous envisagez de vous installer durablement en terre britannique, ça peut être utile d’ouvrir un « vrai » compte le plus rapidement possible. Ca vous permettra d’avoir une carte de crédit ou faire un crédit consommation pour acheter une voiture ou une maison par exemple…

 

La banque en ligne Monzo

Monzo banque

Monzo est une banque en ligne au Royaume-Uni très populaire. Je n’ai pas de compte personnellement mais beaucoup de mes proches ici en ont un !

Un peu sur le même principe que Revolut, vous téléchargez l’appli et commandez votre carte après avoir justifié votre identité et votre domicile.

 

4. S’expatrier à Londres : obtiens ton NIN

 

S'expatrier à Londres : demande de NIN

Le NIN, National Insurance Number, est un peu l’équivalent de ton numéro de sécurité sociale mélangé à ton numéro d’imposition.

Ce numéro te sera indispensable pour payer tes taxes. Tu peux travailler sans, mais tu seras taxé au maximum. Puis lorsque tu auras ton NIN, les taxes seront régularisées.
Avant Covid, il fallait prendre un rendez vous par téléphone à un job center. Après un entretien où un conseiller recueille des informations basiques sur toi, tu recevais sous 4 à 6 semaines une lettre contenant le NIN.

Depuis le mois de mars, il n’y a plus de contact physique dans les job center. Tout se fait en ligne. Voici le lien pour faire la demande de ton NIN.

EDIT DECEMBRE 2020 : à cause du Coronavirus, les demandes d’obtention du NIN sont gelées sans date de réouverture

 

5. S’expatrier à Londres : enregistrement au NHS

 

NHS

Le NHS, National Health Service, est le service de santé gratuit du Royaume-Uni.

Il est recommandé de s’enregistrer auprès d’un GP (General Practionner), équivalent du médecin généraliste en France, dans un Health center.

Pour se faire, voici le lien. Le site va d’abord t’indiquer les health center dans le périmètre de ta résidence. Ensuite, à toi de choisir : en fonction des heures d’ouvertures, des notes et commentaires… Une fois que tu as choisis ton health center, il faut suivre les instructions de celui ci pour faire ta demande d’enregistrement.

Pour ma part, après avoir compléter un questionnaire santé, j’ai transmis un justificatif de domicile et d’identité par mail.

Une semaine plus tard, j’ai reçu une lettre avec mon numéro NHS (identifiant médical en quelque sorte).

Si j’ai besoin d’une consultation médicale, j’ai juste à prendre rendez vous via le site internet.

 

En cas d’urgence, il est toujours possible d’aller à l’hôpital, même sans être enregistrer auprès d’un GP.

A savoir : les britanniques sont très fiers de leur service santé gratuit. Les travailleurs NHS sont très respectés et profitent souvent de discount diverses. Ce sentiment a été décuplé par la crise du covid.

 

6. Trouver un job à Londres

 

A l’heure où j’écris cet article, nous sommes en plein crise de l’emploi au Royaume-uni (comme un peu partout dans le monde). Dû à la Covid d’une part, mais aggravé par le Brexit d’autre part.

Lorsque je suis arrivée à Londres en mars 2019, j’ai trouvé un job en 3 jours. Aujourd’hui, c’est plus compliqué. Mais voici les moyens classiques que je peux partagé.

 

Job Today

s'expatrier à Londres : jobtoday

L’application de recrutement la plus connu dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, service à la personne, vente… De manière générale, tout les jobs sans qualifications requises. C’est l’appli idéale si tu arrives au Royaume-Uni pour pratiquer l’anglais et te faire une expérience.

C’est un peu le Tinder du recrutement, donc ton profil doit être propre et complet pour attirer les recruteurs parmi 300 candidats.

 

Ayant été côté recruteur, voici quelques tips pour optimiser ton profil :
– mets un photo, et surtout une photo professionnelle. On oublie les photos de profil Facebook/insta, avec des lunettes de soleil, avec les potes en soirée, les photos dans le miroir ou les selfies… Ca parait évident, mais si tu voyais ce que j’ai pu trouvé !
– soigne la partie « about me » : c’est la première chose que le recruteur lira et parfois il n’ira même pas plus loin. En quelques mots tu dois décrire quel est ton projet et mettre en avant tes principale qualités.
– détailles la partie expérience : remplis correctement et de manière exhaustive ton expérience passée. Détails avec quelques mots clés les différentes missions que tu as eu dans tes précédents jobs.

 

Indeed

 

Comme en France, le site Indeed fonctionne plutôt bien. Les entreprises postent leurs annonces et tu postules soit directement sur le site soit via le site de l’entreprise.

Rempli ton profil avec soin car les recruteurs ont la possibilité de faire des recherches par compétences clés, expériences passés similaires au poste proposé, etc… Parfois, grâce à ça un recruteur peut t’inviter à postuler. Easy !

 

7. Trouver une chambre à Londres

 

s'expatrier à Londres : trouver une chambre

Grande histoire que de trouver une chambre à louer dans la capitale anglaise

D’abord les loyers sont très cher. Evidemment, dans une des villes les plus chers du monde, il faut s’y attendre… Mais en plus des prix exorbitants, tu trouveras souvent des chambres très vieilles, sales, humides, et j’en passe…

Donc LA règle d’or : NE DONNE JAMAIS D’ARGENT AVANT D’AVOIR VISITER.

Ne jamais signer de contrat ou donner un deposit (caution) sans avoir visiter. Et lors de la visite, soit bien attentif à toutes les parties communes de la maison en plus de ta chambre. La salle de bain en particulier, peut réserver des surprises…

 

Ensuite, il faut être prêt à vivre en collocation, à moins d’avoir un budget plus que conséquent. Bien souvent, tu arriveras dans une maison où tu ne connais pas les colocataires. Plus qu’à prier pour tomber sur des gens sympas…
Le site Spareroom est le site numéro 1 pour trouver une chambre à louer.

 

Autre solution, via Facebook : bien souvent, les gens postent des annonces lorsqu’ils laissent leur chambre ou lorsqu’ils cherchent un nouveau collocation pour leur maison. Ca peut être une solution sympa de rencontrer un peu les gens avec qui tu vivras avant. L’inconvénient, c’est que bien souvent, tu seras avec des français, et donc tu parleras français à la maison, pas la meilleure solution pour progresser rapidement en anglais.

 


Voilà pour les principales formalités administratives pour s’expatrier à Londres ! On peut vite se sentir submergé, mais en prenant les étapes une par une, ça se passe bien 🙂 Et lorsqu’on s’expatrie, chaque formalité réussi est une petite victoire ! Ouvrir mon compte en banque chez HSBC, alors que je parlais à peine anglais, reste un de mes moments de fierté ultime ! Pour continuer la préparation de ton projet d’expatriation, je te conseille mon article sur le budget nécessaire pour s’installer à Londres.

 

Si toi aussi tu es expatrié(e) à Londres ou en Angleterre et que tu as d’autres tips, n’hésite pas à laisser un commentaire, je ferai évoluer l’article 🙂

 

Ou si tu te prépares à franchir le cap de l’expatriation, poses tes questions ou contacte moi, je serai ravie de te conseiller !

EPINGLE CET ARTICLE SUR PINTEREST !

Epingle Pinterest s'expatrier à Londres

Laisser un commentaire

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :