Road-trip en camping-car : comment s’organiser ?

road trip en camping-car

Road-trip en camping-car : comment s’organiser ?

Hello cher(e) lecteur/lectrice ! Je suis ravie de te retrouver aujourd’hui pour un article détaillé sur les dessous du road trip en camping-car. Comment s’organiser ? La location, où dormir, comment gérer les servitudes ?

Je t’explique comment on a géré tout ça lors de notre road trip dans le sud de l’Angleterre en décembre dernier. Si tu les as loupé, tu peux d’ailleurs retrouver mes  articles sur la Jurassic Coast puis les Cornouailles.

Road trip en camping-car : la location

Sauf si tu en possèdes un, tu devras louer ton camping-car bien sûr. Il existe plusieurs sites de location entre particuliers mais la période n’était pas propice à ce mode là donc nous avons opté pour la location avec un professionnel. Trouvé après de longues recherches sur Google, nous sommes parti avec McRent. 

La réservation en ligne a été très fluide, j’ai saisi toutes les informations puis j’ai reçu un mail de confirmation. 24 heures avant de récupérer le véhicule j’ai reçu un mail afin de pré-remplir des informations telles que le numéro de ma carte de crédit pour bloquer la caution de £1000. Information très importante : pour louer un camping-car il vous faut absolument une carte de crédit. Sans elle, le loueur vous fera bien souvent souscrire une assurance supplémentaire qui peut parfois aller jusqu’à doubler le prix de la location ! (idem pour les voitures d’ailleurs)

Nous avons récupéré le véhicule à l’heure convenue lors de la réservation en ligne. Sur place, j’ai signé le contrat de location et fournis mes papiers d’identité ainsi que ceux du second conducteur qui devait être présent également au moment du retrait. Nous avons ensuite fait le tour du camping-car avec l’employée qui nous a expliqué tout le fonctionnement d’un tel engin. Le tout a duré environ 1 heure, c’était plutôt complet. 

Prix de la location : £680 – pour 7 nuits du lundi après-midi au lundi matin suivant, 2 conducteurs, location des draps et linge de toilettes inclus – hors saison.

road trip en camping-car : dormir au bord de la mer

Road trip en camping-car : où dormir ?

Nous voilà parti sur les routes mais la première question à laquelle nous avons été confronté évidemment : où dormir ? Comment trouvez des endroits en sécurité ? Où a-t-on le droit de stationner pour la nuit ? 

Il faut savoir que chaque pays a sa réglementation, il est donc utile de se renseigner avant de partir. En Europe, nombreux sont les pays à interdire le camping sauvage après avoir été dépassé par le phénomène camping-car depuis une vingtaine d’années. L’Angleterre ne déroge pas à la règle. Il n’est pas permis de passer la nuit dans la nature.

Park4Night, l’appli indispensable du camping-cariste !

Nous avons utilisé l’application Park4Night pour trouver nos spots ! C’est une appli communautaire, c’est-à-dire que la base de données des aires de stationnement, campings et autres est renseignée par les utilisateurs, puis chacun peut laisser un avis une fois qu’il a visité l’endroit. C’est plutôt bien fait car il y a une possibilité de sélectionner des filtres en fonction de vos besoins, si vous êtes plutôt camping ou si un parking vous suffit. Il y a aussi des photos ajoutées par les utilisateurs toujours, et ça j’adore ! C’est comme ça que j’ai choisi tous les lieux où nous avons dormi : une vue mer avec un petit lever de soleil… parfait ! 

Nous avons eu la chance de partir totalement hors-saison (décembre) et dans la période Covid-19 (dans la fenêtre où nous pouvions voyager !). Ceci nous a permis de pouvoir stationner partout sans trop de problème car nous étions seuls. Nous avons passé une fois la nuit dans un endroit sans aucune indication, absence de panneau interdisant le stationnement pour la nuit, mais la réglementation étant ce qu’elle est, ce n’était pas permis. Cependant, j’aime à croire qu’il y a une tolérance en période creuse, en Angleterre en tout cas. La France est beaucoup plus réglementée et surtout contrôlée !

Road trip en camping-car : comment gérer les servitudes

Ce qu’il faut savoir quand on voyage en camping-car, c’est qu’il faut gérer les pleins et les vides (comme on dit dans le jargon 😉 ). Les pleins c’est-à-dire : le plein d’eau propre pour la douche, faire la vaisselle et les toilettes. Les vides c’est-à-dire : les eaux usées et la caissette des toilettes. 

Faire les pleins

Si tu fréquentes les campings, cela ne sera pas un problème. Ils sont tous équipés de tout ce dont tu auras besoin. Si comme nous, tu voyages hors saison, que tous les campings sont fermés, alors il faudra être ingénieux. Nous avons fait le plein d’eau dans les stations essence. Je dois bien avouer qu’on s’est cassé le bec plus d’une fois, mais on a toujours fini pas trouver. Parfois il suffit de demander gentiment ! Sinon, il reste l’option des cimetières qui ont toujours un point d’eau.

Le réservoir d’eau basique d’un camping-car a une capacité de 100 L, si tu es friand des longues douches quotidiennes, il va falloir faire des efforts. À 2 en prenant une douche tous les jours, nous avons fait 3 pleins d’eau pour une semaine. Ce qui n’était pas un gros problème car nous bougions tous les jours. Mais si ce n’est pas ton cas, alors ça peut vite devenir problématique. 

Attention : l’eau n’est pas potable la plupart du temps. C’est bête à dire mais quand on a l’habitude de boire l’eau du robinet à la maison, ici il faut penser que l’eau qui sort effectivement du robinet n’arrive pas des tuyaux de la ville ! 

Et le gaz alors ? 

Ah oui, il ne faut pas oublier que pour te chauffer, prendre une douche chaude et faire cuire tes repas tu auras besoin de gaz. Nous sommes partis avec une bouteille de 6kg pleine et une deuxième qui était à 10% je dirai car nous avons dû la changer après 1 heure d’utilisation. L’idée c’est d’avoir toujours 2 bouteilles, ça évite la panne de gaz. À savoir que dans mon enfance, j’ai beaucoup pratiqué le camping-car, et je peux te parler des pannes de gaz… Un 31 décembre à 20h en haut d’une station de ski à manger des poissons panés crus et à dormir avec bonnets et pulls par – 5 degrés (coucou papa et maman !). Aucun enfant n’a été traumatisé dans cette expérience, promis, ça laisse des anecdotes ! 

Bref, revenons à nos moutons. Il existe des systèmes qui basculent automatiquement de l’une à l’autre bouteille quand la première est vide. Pratique en hiver, ça évite de se réveiller au petit matin dans une glacière. Les bouteilles s’achètent en station service, tu laisses la vide et ils te donnent une pleine. Sachant que nous avons beaucoup chauffé car mois de décembre, nous avons utilisé 1,5 bouteilles de 6kg pour une semaine. 

Une bouteille de 6kg de propane m’a coûté £22,50.

Faire les vides 

Pour les vides ça a été un peu plus compliqué ! Nous avons vidé la caissette des toilettes dans les toilettes publiques des villages, en faisant bien attention de laisser les lieux propres. Pour les eaux usées, nous avons trouvé une bouche d’égout sur le côté de la route mais ça a été compliqué ! Un camping cariste m’avait conseillé les stations de lavage qui ont toute une bouche d’évacuation, sauf que je ne suis pas sûr que ça soit autorisé… 

road trip en camping-car

Camping-car : l’électricité comment ça marche ?

Il est utile de savoir que si tu ne vas pas en camping, il y a peu de chance que tu trouves des endroits où te brancher. Donc, l’électricité viendra des batteries de 12V. Celles-ci alimenteront la lumière, font fonctionner le frigo et rechargent les petits appareils (smartphones, tablettes et autres…). Ces batteries se rechargent grâce à l’alternateur lorsque tu roules mais si tu ne bouges pas pendant plusieurs jours attention à la panne. De plus, bon à savoir, tu ne peux pas utiliser les prises 220V à moins d’être branché. Ça veut dire pas d’utilisation du sèche-cheveux mesdames et pas de recharge de l’ordinateur messieurs (au hasard… !).  

Dans notre camping-car de location, nous avions une prise USB 12V qui nous a permis de recharger nos iPhone. Sinon, il faut prévoir des prises allume-cigare qui te permettront de charger en roulant. 

Et le budget essence et péages ?

Évidemment, ton budget essence dépendra de ton nombre de kilomètres… À titre d’exemple, nous avons parcouru 1 438 km ce qui a représenté 3 pleins d’essence, soit £180

Les péages en Angleterre c’est très simple : il n’y en a pas ! C’est la bonne nouvelle de circuler dans ce pays. À l’exception de quelques autoroutes autour de Londres, elles sont toutes gratuites ! Une vraie surprise pour nous français quand on connait toutes nos routes payantes !

En conclusion, le camping-car le bon plan pour des vacances en toute liberté ?

Voilà pour les informations pratiques que j’ai rassemblées durant ma semaine en camping-car ! J’ai beaucoup aimé l’expérience, que je connaissais déjà, après avoir passée 10 ans pendant mon enfance à sillonner les routes de France en famille. Ce moyen de partir en voyage est plaisant et présente de nombreux avantages : il offre la liberté presque totale, pas besoin de prévoir ou de réserver de point de chute la plupart du temps (attention en pleine saison si tu veux un camping cependant !). Il est aussi assez économique car tu peux cuisiner chaque repas, pas besoin de payer le restaurant à chaque fois, ce qui peut vite alourdir la note des vacances. L’hébergement en hôtel ou location d’appartement peut être aussi un gros budget.

Il présente aussi des inconvénients, à savoir moins de confort. Mais si tu es prêt à faire quelques concessions le temps du voyage, alors tu apprécieras ! J’ai adoré partir et j’ai aussi adoré revenir ! Retrouvez mon lit et une vraie douche après une semaine, c’était magique ! 

Et toi, es-tu déjà parti en voyage en camping-car ou van aménagé ? Raconte-moi ton expérience en commentaire ! 

Récap budget pour une semaine

Location du véhicule – £680

Essence – £180

Parking divers – £25

Campings – £0

Bouteille de gaz – £22,50

Péages – £0

Total : £907,50

Budget pour 2 personnes hors saison, en Angleterre

EPINGLE CET ARTICLE SUR PINTEREST !

Laisser un commentaire

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :