Les 8 commandements de l’expatrié

S’intégrer dans un nouveau pays lorsqu’on s’expatrie n’est pas choses aisés. Après mes deux années passées à l’étranger, je compile mes meilleurs conseils pour réussir ton intégration sociale et professionnelle dans cette nouvelle vie qui s’ouvre à toi.

1. Les français tu ne fréquenteras pas

Alors oui, je te vois venir… « Mais quand même, il faut rester ouvert à toute rencontre ». Oui bien sûr, mais assures-toi de tout mettre en œuvre pour rencontrer un maximum de locaux. En te noyant le plus vite possible parmi eux, tu apprendras la langue beaucoup plus vite, tu comprendras la culture et ton expérience sera tellement enrichie !

Si tu dois te loger en collocation, cherche une colloc’ sans français. Si tu rejoins des évènements, fais-en sorte qu’il y est un maximum de locaux ou autres expatriés.

2. Des efforts pour apprendre la langue tu feras

Ça va avec le point au-dessus. Je le répète quand même, tu apprendras plus vite la langue en étant immergé parmi les locaux. Mais si besoin, je te conseille de prendre des cours, de regarder les séries et films sur Netflix en VO. J’autorise les sous-titres français au début mais ensuite, passe rapidement aux sous-titres dans la langue originale. Ne triche pas, je te vois !

Apprendre rapidement la langue nationale te donnera plusieurs avantages. Clairement, cela aidera à ton intégration professionnelle. Pas besoin de détailler les avantages que cela apporte pour trouver un job qualifié.

Cela te permettra aussi de t’intégrer plus rapidement dans ta vie sociale. Tu seras moins limité dans tes conversations et tu oseras plus de choses. Je me rappelle à mes débuts à Londres, il m’est arrivé plusieurs fois de ne pas me rendre à un évènement car je savais que je n’arriverai pas à m’exprimer librement. C’est très frustrant au début. Mais il faut se forcer, c’est comme cela qu’on progresse.

3. De chez toi tu sortiras

Quand on arrive dans un nouveau pays, souvent seul, on ne connait personne et personne ne nous attend. Soyons clair, personne ne viendra frapper à ta porte pour te bouger les fesses. C’est donc à toi de faire le job. Tu as choisi de t’expatrier.

Tu crois que tu as fait le plus dur en montant dans l’avion ?! Nope ! Sorry. C’est maintenant que tout se joue. Soit tu prends en main ton destin, tu vas à des évènements organisés par des groupes Facebook, ou sur Meetup par exemple ; soit tu restes chez toi dans ta routine métro-boulot-dodo (pour peu que tu es déjà trouvé un job !).

Si tu choisi la deuxième solution, il y a fort à parier que tu seras rentré dans quelques mois, avec le regret de ne pas avoir vécu l’expérience à fond. Si tu prends la première option, le meilleur qui puisse t’arriver est de rencontrer de belles personnes qui changerons surement ta vie. Le pire ? Tu auras fait un petit tour pour prendre l’air. It’s up to you mate !

image animé avec des minions

4. Des locaux tu rencontreras

Je crois que tu l’auras compris. Tu dois tout mettre en œuvre pour rencontrer le plus de locaux possibles. C’est eux qui rendront ton expérience dans le pays réelle et significative.

Ceci dit, tu rencontreras aussi des expatriés. Car le petit monde des expats regorge de personnes exceptionnelles, qui souvent ont la même façon de penser et sont drivées par les mêmes choses que toi. Qui sait, peut-être qu’une rencontre te mènera à ta prochaine expérience expat ?!

5. La phrase « Alors nous en France, on fait comme ça », tu ne prononceras pas

Clairement !! Tu dois juste « oublier » ton pays. Tu arrives dans un pays pour y vivre. C’est toi l’étranger, personne ne t’a demandé de venir et personne ne t’attend. Plus tôt tu intégreras ça, plus tôt tu t’intégreras !

Tu dois accepter de recommencer en bas de l’échelle pour un job afin d’acquérir une première expérience dans le pays par exemple.

Ne compare pas tout à la France et surtout, ne dis pas à tout bout de champ que « ça » c’est mieux en France. Si ton pays est si merveilleux, retournes-y…

image animé de Killian Mbappé

6. La différence tu accepteras

En lien avec le point précédent, lorsqu’on devient expat, on s’ouvre à un monde différent à tous les niveaux : culturel, politique, religieux… Peut-être que tu n’imaginais jamais diner à la même table que des personnes ayant une telle différence avec ta propre culture. Mais c’est justement cela qui te fera grandir humainement, qui rendra ton expérience unique.

Je crois que les rencontres de la vie façonnent la personne que nous devenons à chaque nouvelle minute. C’est d’ailleurs pour ça qu’un retour en France est si difficile après une expatriation. Nous ne sommes plus la même personne que quand nous sommes partis, et nos proches ne s’en rendent pas compte. Nos valeurs profondes évoluent au gré des rencontres. Nos choix de vie, nos croyances et nos habitudes aussi.

7. Un groupe de sport ou autre loisir tu rejoindras

Une des meilleures façons de s’intégrer dans la sphère sociale de ton nouveau pays est sans aucun doute le sport ! Les clubs de running sont légions partout sur la planète. Si tu n’aimes pas courir, nul doute que tu trouveras un cours de yoga, pilâtes, fitness, boxe, football, rugby… bref, t’as compris le principe. Cela peut aussi être un loisir, si c’est la poterie ou le macramé ton truc ! L’idée est de rencontrer des gens qui ont une passion commune à la tienne. Même avec la barrière de la langue, cela rapproche, ça donne un sujet de conversation ni trop perso ni trop bateau…

J’ai rejoint le groupe de running Adidas Runners quand je suis arrivée à Londres. La meilleure décision de ma vie sur place clairement ! La communauté est hyper bienveillante et j’y ai rencontré mes meilleures amies londoniennes ! J’en parle plus en détail dans mon article sur mes meilleurs spots pour courir à Londres.

8. Humble tu resteras

Je sais, c’est loin d’être la qualité première des français ! Et crois-moi, je l’ai découvert à mes dépends ! Comme cité un peu plus haut, tu ne dois pas comparer sans cesse ton nouveau pays à la France. Mais cela va plus loin.

Selon mon opinion, en France, nous avons une très haute estime de nous-même notamment au travers de l’éducation scolaire. Dans les livres d’histoire, la gloire passée de la France nous est enseignée tout au long de notre scolarité. Des rois de France à Napoléon, à la colonisation, tout y passe. La France et les français en grands conquérants, rois du monde et parfois même sauveurs du monde. On pourrait presque dire « heureusement qu’on était là, sinon, je ne sais pas ce que le monde serait devenu ! ».

Donc je crois que c’est profondément ancré en nous et inconscient. Mais qu’est-ce que cela est énervant pour les personnes non-françaises autour de nous ! Chaque pays et chaque personne a quelque chose à t’apporter. Plus tôt tu réaliseras cela, plus tôt tu t’enrichiras humainement (et même peut-être financièrement haha !).

Je dois remercier mes années d’expatriation et mes amis pour m’avoir fait réaliser cela. Cette pensée m’est très chère à présent, et je fais des efforts pour sans cesse rester humble (je te rassure, je suis loin d’avoir gommer ce mauvais trait à 100%, j’ai des rechutes parfois !).

image animé avec des personnes

Alors, si on résume, il y a deux points essentiels à retenir pour s’intégrer dans un nouveau pays.  Tu dois faire preuve d’ouverture d’esprit, être ouvert à la différence et à la découverte. Puis, tu dois mettre de côté la France, sans oublier d’où tu viens pour autant bien sûr.

J’ai écrit cet article dans le cadre de la collaboration mensuelle des blogueurs expats francophones. Je t’invite à découvrir l’avis de XXX sur la question. Et si toi aussi tu es blogueur.se et expat, n’hésite pas à rejoindre notre groupe !

EPINGLE CET ARTICLE SUR PINTEREST !

s’intégrer dans un nouveau pays visuel pinterest

Laisser un commentaire

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :