Bilan du mois de Mars 2022 – Partir en vacances l’esprit libre quand on est freelance

bilan mars freelance

Ce mois de mars marque la fin de ma période au Mexique, ça me fend le cœur, mais il est temps d’aller vers d’autres horizons. J’étais à Guadalajara en compagnie d’autres digital nomads et c’est ça surtout qui était cool, car la ville en elle-même n’est pas ouf. J’ai aussi pris 2 semaines de vacances en Basse Californie au milieu du désert, région la plus ouf du Mexique selon moi. Mate un peu ça 👇

baja california mexico

Disclaimer : je partage mon bilan car c’est le genre de contenu que j’aime lire chez d’autres freelances & entrepreneurs. Ça m’a aidé à mes débuts – et même encore aujourd’hui. J’aime à penser que ça peut aider aussi ceux qui me lisent. Après mon premier bilan des 6 mois, j’ai eu beaucoup de retours adorables, qui m’ont encouragés à continuer chaque mois. Et en plus de ça, ça me force aussi à faire mon bilan car je me suis engagée publiquement à le publier chaque mois 🙃 . Ceci étant dit, let’s go 🚀 

Bilan émotionnel

Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes le 15 avril. Un peu tard pour écrire le bilan du mois de mars donc… Mais, un bilan s’écrit en début de mois, et au début du mois d’avril, j’étais pas vraiment dans une bonne période. Alors j’ai procrastiné et nous y voilà, 15 jours plus tard. Mais on reparlera de ça dans le bilan du mois prochain du coup. Stay tuned.

Alors au mois de mars, que s’est-il passé ?

J’avais une problématique principale : activer ma prospection, mais genre VRAIMENT. Car depuis le début de mon activité il y a 9 mois, j’ai pas vraiment prospecté, ni mis en place de stratégie pour acquérir de nouveaux clients. Au début par manque de temps, parce que j’avais pas vraiment la place pour de nouveaux projets.

Mais je savais pertinemment qu’il ne fallait pas attendre d’en avoir besoin pour chercher des clients, car quand t’es dans le besoin, 1/ tu prends tout ce qui passe, 2/ tu risques d’attendre longtemps.

Alors au début du mois, plusieurs objectifs :

  • créer mon site web pro : juste un site vitrine simple, mais efficace qui présente mes services,
  • mettre en place une stratégie de prospection par email,
  • optimiser mon profil LinkedIn.

Résultat :

  • J’ai commencé mon site web, mais je l’ai laissé en suspend pour bosser sur mes missions clients.
  • J’ai envoyé un email de prospection. J’ai pas eu de réponse (je reviens sur la stratégie adoptée plus bas).
  • J’ai optimisé mon profil Linkedin, j’ai fait un post pour le dire ▶️ ce post m’a amené un lead que j’ai transformé en client. Well… not so bad !

Prospection par email – stratégie #1

(oui parce que tu verras qu’en avril, j’ai adopté une stratégie #2).

La stratégie : je repère un article en page 3 sur Google, sur un mot-clé stratégique pour le prospect visé (pour rappel, je suis rédactrice web SEO – mon job c’est d’aider les entreprises à atteindre la page 1 de Google).

J’analyse un peu sur semrush, je vois qu’il n’a pas un trafic organique de ouf. Je comprends que mon prospect rédige des articles de blog sans stratégie, sans trop savoir comment optimiser pour Google.

Je choisis donc de prendre cet article de blog positionné en page 3 sur ce mot-clé stratégique, je copie/colle dans une Google doc et je l’optimise.

Puis, je trouve le mail de la fondatrice de l’entreprise et j’envoie en mode « je pense qu’ensemble on peut faire gagner de la visibilité à votre entreprise et donc + de CA », accompagné du Google doc en question.

J+3, pas de réponse, pas de modification de l’article sur leur site, j’envoie un mail de relance « hello, qu’avez-vous pensé de mon mail ? On se fait un call lundi ou mardi ? »

Voilà la stratégie que j’ai avais envie d’adopter.

Plusieurs problèmes avec cette approche :

  • je ne sais pas si ce prospect a effectivement les moyens de payer une consultante SEO.
  • ça me prend du temps, genre 2 heures pour le total (chercher le prospect, analyser ses données sur semrush, optimiser l’article, chercher le mail, envoyer le mail…).

Bon, j’ai essayé qu’une seule fois. C’est pas assez pour savoir si cette technique peut faire ses preuves ou pas. Mais il fallait bien commencer quelque part. Je pense que je vais garder cette technique pour plus tard, on verra. Ces derniers jours, j’ai essayé autre chose, ça à l’air un peu mieux (on en reparle 😉).

Les montagnes russes du freelancing

La première quinzaine de mars a été un peu en mode montagnes russes émotionnelles (oui parce que la deuxième quinzaine, j’étais en vacances au milieu du désert, là c’était pas trop stressant ✌️). Si tu l’as loupé, j’ai abordé le sujet dans ce post Instagram.

Partir en vacances l’esprit libre quand on est freelance

Quand j’ai dit autour de moi que je partais 2 semaines en vacances, certains m’ont dit “mais what ?! 2 semaines sans ouvrir ton ordi ? Mais comment tu fais ?”.

L’un des intérêts de ces articles bilan c’est de partager mes découvertes/avancées/galères. Alors let’s go.

Je suis freelance depuis 9 mois et j’ai déjà pris plusieurs fois des vacances (déso si ça choque la team “je bosse 80h semaine pour réussir”). Si tu me suis déjà un peu, je t’ai déjà parlé de slowpreneuriat. Bon clairement, prendre des vacances régulièrement ça en fait partie. Et moi, ma priorité de l’année 2022, c’est le voyage – et non mon business.

Petite interlude : si jamais tu t’intéresses au slowpreneuriat, je te recommande vivement de regarder cette masterclass gratuite animée par Laure de Ma Slow Boite. Elle explique ce qu’est le slowpreneuriat, mais aussi ce que ce n’est pas. Et elle présente les différents business modèle qui peuvent s’appliquer (non, promis, ce n’est pas forcément de la formation en ligne). Je l’ai suivi en décembre, et ça m’a bien aidé à clarifier mes objectifs pour 2022 ! Laure est un peu la personne qui m’a fait découvrir ce mode de travail et elle s’est donné pour mission de le démocratiser (y’ a du boulot !). Bref, je recommande à fond, mais pour info, c’est un lien affilié. Meaning = si tu achètes un de ces produits après avoir vu cette masterclass gratuite, je toucherai un pourcentage.

Bref, revenons à nos moutons. Comment je me suis organisée pour partir 2 semaines sans couler le business ?

  • J’ai prévenu mes clients réguliers suffisamment en amont (au moins 1 mois avant).
  • J’ai organisé mon travail de manière à ce que tout soit fait avant que je parte. Exemple : j’ai un client pour lequel j’écris 3 articles/semaine. Durant les deux premières semaines de mars, j’ai écrit tous les articles du mois. De cette façon, j’ai juste planifié leur publication pendant mon absence et c’est good !
  • Je n’ai pas pris d’autres contrats pour le mois de mars (et ça évidemment, je vais le sentir sur mon CA du mois d’avril, mais on y reviendra sur le bilan du mois prochain).
  • Avant de partir, j’ai organisé toute ma semaine de retour : la todo de la semaine était prête et ça inclut un lundi de reprise sans aucune tâche à part le traitement des mails (= on garde la place pour traiter l’urgent). Ça me permet d’avoir l’esprit libre pendant mes vacances, et quand je reviens, je ne dois pas faire l’effort de me souvenir de ce sur quoi je bossais 2 semaines avant. Tout est noté dans la todo, j’ai juste à reprendre le fil là où je l’ai laissé.

Voilà quelques principes simples que j’ai affinés au fur et à mesure. La dernière fois que je suis revenue de vacances, j’étais angoissée de ouf. Cette fois-ci, j’étais sereine et ma semaine de reprise s’est bien passée, mes clients n’ont presque pas remarqué mon absence, tout était ok !

Bilan financier

CA : 3502€

  • URSAFF 22% : 770€
  • Charges 2,4% :
    – Banque 6€
    – Abonnements divers 80€
  •  
  • Mis en trésorerie 10% + 5% formation : 525€

  • Provisions pour impôts sur le revenu 5% : 175€

Ce mois-ci je réalise tout juste mon objectif de CA, ça me va 😊

bilan freelance mars

📌 Reco du mois

🎧 L’épisode de Make it count #5 : Romy interview Eliott Meunier qui, a tout juste 17 ans, montre une maturité assez ouf sur la vie et l’entrepreneuriat. Il explique comment il s’est déscolarisé pour reprendre son éducation en main. J’aurais bien voulu avoir cette présence d’esprit à son âge, on aurait gagné bien des années !

🎧 La deuxième reco est aussi un épisode de podcast, mais vraiment un immanquable selon moi si tu te lances en freelance ou si tu es dans un petit creux comme moi. Alexis nous livre 5 stratégies pour trouver des clients dans l’épisodes #66 de Tribu Indé. Comme d’habitude, c’est d’une grande qualité et c’est surtout hyper actionnable rapidement.

14 décembre 2021
6 mois de freelancing, l’heure du premier bilan
09 février 2022
Bilan du mois de janvier 2022 - Devenir essentialiste pour diminuer son anxiété
02 mars 2022
Bilan du mois de février 2022 - Comment je gère les finances de mon entreprise ?